Le Concours National Commun

Le Concours National Commun (CNC) est ouvert aux candidats réguliers et libres, marocains et étrangers ayant effectué régulièrement la première et la deuxième année des Classes Préparatoires nationales ou étrangères, publiques ou privées, dans les filières scientifiques et technologiques MP, PSI, TSI et BCPST (ou équivalent) et ce pour l’admission dans les établissements de formation d’ingénieurs (voir carte ci-dessous) et établissements assimilés.

Les candidats étrangers doivent être autorisés par l’autorité compétente marocaine et satisfaire aux mêmes conditions que les élèves de nationalité marocaine. Leur candidature se fait dans la limite des places disponibles. Les candidats sont autorisés à participer au concours au plus 3 fois (et de manière successive) et doivent avoir moins de 24 ans au 31 décembre de l’année du concours. Il est interdit aux candidats de changer de filière au moment de l’inscription au concours dont les frais de dossier s’élèvent à cinq cents dirhams (500 DH) ou l’équivalent de 50 Euros pour les candidats à l’étranger.

Le concours comporte des épreuves écrites à l’issue desquelles une admissibilité générale est prononcée. Le jury peut déclarer un certain nombre de candidats « Grands Admis » qui seront dispensés des épreuves d’admission. Le Jury peut aussi déclarer une liste de candidats admis avec dispense de l’oral par ordre de mérite en plus des candidats « Grands Admis ». Les candidats déclarés admissibles et qui ne sont pas dispensés de l’oral doivent passer les épreuves communes d’admission (oral). Ceux qui ne se présentent pas à une ou plusieurs épreuves du concours sont éliminés du concours et ne seront pas classés.

Géolocalisation des centres d’écrit (épreuves d’admissibilité) du CNC

Les écoles du Concours National Commun (Hormis les réseaux ENSA/ENSAM/ENSET et FST)

Cliquez sur le nom de l’école pour accéder à son site Internet.

⇒ Voir Classement des filières des écoles d’ingénieurs marocaines

L’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) exige à ses candidats MP et PSI l’admissibilité au CNC (réussir les épreuves écrites) avant de passer les épreuves orales de l’institut.

Classement des grandes écoles d’ingénieurs marocaines (2001)*

RangÉcole
1École Mohammedia d’Ingénieurs – EMI
2École Hassania des Travaux Publics – EHTP
3École Nationale d’Industrie Minérale – ENIM
4École Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes – ENSIAS
5Institut National des Postes et Télécommunications – INPT
6Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II – IAV
7Institut National de Statistique et d’Économie Appliquée – INSEA
8Académie Internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile – AIAC
9École Nationale Supérieure d’Électricité et de Mécanique – ENSEM
10École Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement – ESITH

(*) Classement établi par un magazine marocain selon deux critères majeurs, et ce en se basant principalement sur les données du secteur privé :

  1. Salaire à l’embauche (première embauche)
  2. Temps d’embauche (première embauche)

Classement officiel 2009 pour la filière MP

RangÉcoleDernier inscrit
1Institut National des Postes et Télécommunications – INPT382
2École Hassania des Travaux Publics – EHTP955
3École Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes – ENSIAS1013
4Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II – IAV1031
5École Nationale d’Industrie Minérale – ENIM1322
6École Mohammedia d’Ingénieurs – EMI1373
7Institut National de Statistique et d’Économie Appliquée – INSEA1491
8École Nationale Supérieure d’Électricité et de Mécanique – ENSEM1526
9Académie Internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile – AIAC1550
10École Normale Supérieure – ENS1663
11École Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement – ESITH1666

Voir aussi :